• Renée

La caverne des cristaux guérisseurs

To read this article in English, CLICK HERE.

Dans la plupart des séances QHHT® (technique de régression et d'autoguérison par hypnose développée par Dolores Cannon), nous demandons au subconscient/moi-supérieur du client ou de la cliente d’effectuer un scan (balayage) du corps.


L’objectif étant de rétablir l’équilibre et de guérir le corps. Lors de cette séance tout à fait particulière, Anne s’est retrouvée dans une merveilleuse caverne ou des êtres de cristaux se sont affairés au scan et à la guérison.


C’est avec la permission de ma cliente que je partage des extraits de sa séance. Anne, c’est un pseudonyme. J’ai changé son nom afin de respecter sa vie privée. La majorité de la séance s’est passée en français. Il y a quelques mots en anglais, mais les plus longues phrases, je les ai traduites.


Ce qui suit s’est déroulé tôt dans la régression, et je n’avais pas encore demandé pour le scan. Nous étions en train d’explorer une planète quasi désertique, sans végétation, ni aucun signe de vie. Par contre, elle avait l’impression qu’il y avait des civilisations souterraines, et elle voulait s’y rendre pour explorer.

Extrait de la séance


R : Comment vas-tu faire pour aller là ?

A : Je peux flotter.


R : Tu me dis quand tu es à l’intérieur.

A : Je passe un genre de tunnel, pas étroit. Il y a en masse de place à passer… mais mon corps n’est pas physique. Il est encore éthérique. Wow ! C’est bizarre !


R : Peux-tu voir ton corps ? Même s’il est éthérique, il doit avoir une forme. Peux-tu voir tes pieds ?

A : Ce n’est pas comme des pieds… euh… c’est comme une grande tunique qui flotte.


R : Quelle couleur ?

A : Bleu marin, avec un peu de vert-forêt foncé. C’est plus foncé, mais je suis dans le tunnel. Je suis encore dans le tunnel. Le tunnel, il y a comme des affaires sur le côté… c’est comme filamenteux.


R : Des ventouses ?

A : Non pas des ventouses. C’est comme étrange. C’est presque surnaturel… c’est comme, ce n’est pas gluant… c’est comme…


R : Consistance, comme des algues ?

A : Quasiment comme des algues ?


R : Pis ça flotte, c’est accroché ?

A : Non. C’est aéré…


R : C’est sur toutes les parois du tunnel ou sur une partie ?

A : Je veux passer ce bout-là. Je veux passer le bout de ce tunnel-là, parce que ça fait un sacré bout de temps que je suis dedans.


R : C’est un long tunnel ?

A : Oui. Attends une minute. Ah ! … ça débouche sur une caverne souterraine avec des cristaux.


R : Quelle couleur ?

A : Ça commence dans le bleu, puis ça finit dans le mauve. Plus près du mur, c’est bleu foncé puis ça diminue et ça devient mauve. C’est sur les côtés, les parois, et le plafond… là, j’essaie de voir le plancher. Le plancher est plus lumineux.


R : Parce qu’il ne fait pas noir dans la caverne, il fait clair ?

A : Oui. Plus on s’éloigne des parois, plus c’est lumineux à l’intérieur.


R : C’est combien grand ?

A : C’est immense comme caverne. Je suis en train de descendre… c’est bizarre. Ce n’est pas une conception que j’aurais pensée. Je peux descendre dans…


R : Peux-tu descendre sur le plancher ?

A : Oui, mais c’est tout fait en cristal, toutes des cristaux… et ce sont des êtres. Ils sont en train de… « hum » (elle imite le son) « humming » [fredonnement].


R : Comprends-tu leur langage ?

A : Je ne sais pas. Attends une minute. Ils sont en train de… c’est toute une grande communauté de différentes couleurs qui « hum » à différentes notes, à différents sons. C’est une guérison.


R : Ils sont en harmonie ou disharmonie ?

A : Harmonie. C’est une guérison… c’est une caverne de cristaux guérisseurs.


R : C’est quoi le but de cette caverne de cristaux guérisseurs ? Est-ce qu’il y a des gens qui vont là pour se faire guérir ?

A : Oui. MOI !


R : Alors, toi tu viens là dans ton corps éthérique. Comment vont-ils faire ça ?

A : Ils « hum ».


R : Et toi pendant ce temps-là, t’es où ? Sur le plancher ?

A : Je flotte.


R : Es-tu confortable ?

A : Oui.


R : Es-tu allongé sur le dos ?

A : Je suis debout. Ils sont tous autour de moi… et, si je veux aller plus creux… ? Oui, je peux aller plus creux, et ils « hum » encore plus… et parfois j’en touche.


R : C’est comment, quand tu les touches ?

A : Ça « tinkle » [tinte].


R : Ça donne des vibrations, comme des frissons ?

A : Non, ça fait comme… Twinkle, Twinkle, Little Star (chanson d’enfant)… Ça fait comme… scintiller… chanter, scintiller les cellules de mon corps. Ah ! il y en a des belles là. Ils sont violet-mauve. Oh ! ça monte dans ma jambe. C’est présentement au niveau des genoux…


R : Gauche ou droite ?

A : Un petit peu à gauche, davantage la droite. Ça monte… c’est surtout au niveau des genoux.


R : Ces entités sont en train de travailler sur toi pour arranger des choses physiques dans ton corps présentement ?

A : Oui


R : Est-ce que tu peux leur demander ce qu’ils sont en train de faire, et pourquoi ?

A : Ils sont en train de travailler sur les muscles de ma jambe, mollet droit. Ils radorsent [réparent] les genoux, la cuisse intérieure jusqu’à la hanche. Le pied droit est tout blanc. C’est tout blanc du genou, au mollet, à la cheville … au pied droit. C’est comme si j’étais dans un scan et le scan, ce sont tous des cristaux. Le scan des humains essaie d’imiter ceci, mais ils ne sont pas justes dans leurs intentions.


R : Tu parles des IRM [imagerie par résonance magnétique], etc. ?

A : Oui, et ils ne sont pas justes parce que l’électromagnétique n’y est pas, ce n’est pas guérisseur.


R : C’est juste observant, observateur ?

A : Oui. Ils ont besoin de travailler pas mal fort en prenant une tangente d’où ils sont présentement, une grosse tangente pour arriver à incorporer des cristaux dans leur machine.


R : Parce que maintenant, les machines magnétiques prennent des images, mais ne font pas de la guérison ?

A : Non. Ceci c’est une guérison.


R : Ils peuvent voir et faire une guérison avec les cristaux.

A : Y’a comme pas de monde alentour. C’est juste…


R : Ce sont les cristaux qui s’occupent de toi.

A : Oui, mais c’est eux qui brillent. C’est quasiment comme s’ils entourent toute ma jambe au complet… comme si j’étais dans un tube et les résonances qu’ils font… ça va… euh, j’ai mal à la cheville.


R : Tout de suite ? Tu n’as pas besoin d’avoir mal. Pendant qu’ils font ça dans ton corps physique présent, on peut enlever toute la douleur. Tu n’as pas besoin de ressentir de douleur pendant qu’ils arrangent ça.


A : OK. Alors, ils vont continuer à bourdonner. Ils travaillent sur le bas du dos, les fesses… là, toute ma jambe est dedans. Je suppose qu’il faut que je mette toute l’autre jambe dedans. OK, là, il faut que je rentre davantage… Oh ! c’est drôle ! Tu croirais que ça t’égratignerait à cause que c’est du cristal. Mais, c’est que j’ai un corps qui flotte, un corps éthérique. Y’a pas le sens du toucher. C’est juste un feeling. OK, maintenant je suis rendue jusqu’aux deux hanches. Tout le bas du corps, jusqu’à la ceinture, est maintenant dedans. Ils vont mettre quelque chose par-dessus la tête. Tu sais, c’est comme une capsule de pilule. Y’a deux affaires que tu mets ensemble… et bien, c’est comme ça. OK, je suis toute dedans. Je suis toute ensevelie dans cette capsule-là. C’est comme une capsule de cristaux.


À l’intérieur de la capsule, ce sont tous des cristaux. À l’extérieur, c’est comme une grosse roche d’améthyste, comme une géode. Je suis encapsulée comme dans une sorte de géode, une longue géode qui prend tout mon corps.


R : Ces cristaux-là, qu’est-ce qu’ils font exactement ?

A : Ils « hum ». Le bourdonnement, et la lumière, et la couleur… qui touchent mon corps éthérique. Je ne sais pas la technique, mais ça agit. Ça agit sur mon corps éthérique et aura un impact sur mon corps physique. Parce qu’une fois que ça c’est fait, il y aura une période d’adaptation entre l’éthérique et le physique. Six jours !


NOTE : À partir d’ici, Anne a reçu de l’information plus spécifique par rapport aux questions qu’elle avait préparées pour sa séance, portant sur la racine de ses défis de santé et des conseils pour faciliter sa guérison. On saute donc à des informations plutôt générales.

La régénération est possible si on change nos croyances

R : Que faut-il qu’elle fasse pour que ce soit guéri ?

A : Changer une croyance… la croyance fondamentale : que tous les êtres humains, en vieillissant, perdent leur capacité de régénérer des cellules. En réalité, le rajeunissement est un fait. Dans la matrice de la pensée humaine, il y a cette programmation-là qui dit que vieillir est égale à une dégénération cellulaire généralisée. C’est cette croyance-là, qui dans sa profondeur ou dans sa source… sa source c’est dans les gènes.

R : Le travail des cristaux qui se fait présentement, c’est au niveau de l’ADN, c’est ce que vous avez dit à tantôt ?

A : C’était au niveau de l’éthérique et l’éthérique c’est une partie. L’autre partie… l’éthérique pourrait être guéri, revenir dans un corps dont les gênes ont une programmation autrement. Est-ce que ça peut affecter encore l’éthérique ? Je ne sais pas. Je suis en train de demander aux cristaux… (pause). [Ils lui disent] :] Une guérison faite est une guérison faite. En autres mots, ce qui est guéri est guéri. Ce qui peut le brimer c’est la pensée créatrice que chaque individu a… qui peut infecter. Au niveau éthérique, c’est fait, c’est guéri. Il faut aller à la souche du pattern, du programme dans l’ADN.


R : Est-ce que c’est quelque chose qu’ils peuvent faire ?

A : Eh, pas eux autres. Les cristaux, c’est une chose… l’autre chose, je ne sais pas comment faire.


R : Où sont-ils rendus, dans cette capsule de cristaux, au niveau de la régénération ?

A : Le ding ding a sonné. C’est fini.


R : Est-ce qu’ils peuvent te dire pourquoi tu as été amenée là, en particulier ?

A : Ce n’est pas important. L’important c’est : j’ai été amené là. J’ai dit oui. Les guides ont assisté à ce que ça se déroule… qu’importe, ce n’est pas important.


R : Les guides, ils étaient les gens de ton conseil ?

A : Oui.


R : Est-ce que cette planète-là… où tu es passée dans le tunnel et les cristaux… Est-ce que tu y as déjà habité, ou bien c’est seulement une place où on t’a amenée pour une guérison ?

A : Au début, j’avais la sensation que j’avais déjà habité là auparavant… où j’aurais guidé ou accompagné des gens là. Et moi-même, je fais partie des cristaux, comme tels. Je ne sais pas, mais ce n’est pas important. Je sens plus comme si je suis déjà allée là, et que j’ai [déjà] assisté des gens… comme moi, j’ai été assisté. Je suis venue ici plusieurs fois. C’est une place que je visite, plutôt que d’y habiter. C’est une vraie planète, plutôt qu’éthérique.


R : Sais-tu dans quel système se trouve cette planète ?

A : Ouanina (phonétique.)


R : On va remercier les entités des cristaux de cette planète pour la guérison, ainsi que le conseil des guides qui t’y ont accompagné. On sait que dans les six prochains jours ça va s’intégrer, et on a bien pris en note les recommandations pour faciliter cette intégration.


NOTE FINALE : Plus tard dans la séance, le subconscient/moi supérieur d’Anne a fourni une explication pourquoi le balayage (le scan) s’était déroulé de cette façon. Plus de détails ont été également partagés pour l’aider à intégrer cette guérison dans son corps physique.

© 2019 Renée Morel. Tous droits réservés. Vous pouvez copier et redistribuer ce matériel à condition de ne pas le modifier de quelque manière que ce soit et d'inclure le lien URL vers cette page.

Pour plus d’INFORMATION ou FIXER un RENDEZ-VOUS pour une séance QHHT® avec moi à Edmundston, Nouveau-Brunswick au CANADA, je vous invite à visiter : www.reneemorelqhht.com

Si vous souhaitez trouver un praticien ou une praticienne dans votre région, visitez : www.qhhtofficial.com

Tous droits réservés  © 2020  Renée Morel QHHT