• Renée

Je ne pense pas qu’on puisse m’hypnotiser


Récemment, j'ai organisé une régression de groupe. Les participants étaient curieux et intéressés d’en apprendre davantage sur les vies antérieures et de vivre un avant-goût d’une séance QHHT®.


Plusieurs personnes expriment leur scepticisme à cause de la façon dont l'hypnose a été représentée dans la culture populaire. Je réponds habituellement avec humour. En fait, je ne balance pas une montre de poche devant vos yeux, et je ne claque pas des doigts pour vous faire glousser comme un poulet.

Dans le cadre d'une séance de QHHT®, je guide mes clients dans un état de relaxation très profond. C’est un état tout à fait naturel, et tout le monde s’y retrouve au moins deux fois par jour. C’est cet état de semi-conscience, lorsque vous êtes sur le point de vous endormir, et également ce temps lorsque tout semble flou et que vous commencez lentement à vous réveiller. Vous connaissez la sensation : dans l’entredeux, lorsque vous somnolez, mais êtes suffisamment conscient pour appuyer sur le bouton de votre réveil, pour ensuite retomber facilement dans un sommeil profond.


Mais puisqu’« on juge l’arbre à ses fruits », je propose, de temps à autre, des régressions de groupe. C’est une occasion d’expérimenter un état de conscience altérée (quoique beaucoup plus léger que durant une séance QHHT® ), mais où vous serez quand même capable de vous visualiser dans un autre lieu, un autre temps.


Aller à un autre lieu, un autre endroit


Cinq personnes ont participé à ma dernière régression de groupe. Chacun a facilement été guidé et a réussi à se visualiser dans un autre lieu, un autre temps.


Non seulement ont-ils réussi à voir, à sentir, à goûter et à toucher plusieurs riches détails au cours des exercices pratiques ; ils ont également réussi à voir plusieurs scènes d'une vie antérieure durant la régression. Certains ont même reçu des indices sur la racine potentielle de douleurs physiques dans leur vie présente.


En fait, l’état d’hypnose comporte différents niveaux de profondeur, et l’état de conscience altérée dans le cadre d’une régression de groupe est assez léger, mais l’effet est semblable : mettre en pause le côté gauche du cerveau pour accéder au côté droit, au subconscient.


Dans le cadre d’une séance privée, il aurait été possible d'atteindre un niveau de relaxation beaucoup plus profond. Cela nous donne l'occasion d'explorer les scènes en beaucoup plus de détails, et également de poser des questions au subconscient (moi supérieur). Le subconscient c’est la partie de vous qui est connectée à la Source et qui a toutes les réponses à vos questions. Il vous protège et ne vous montrera jamais quelque chose dont vous n’êtes pas prêt à voir. Mais, lorsque vous comprenez la racine et la raison d’être de vos symptômes physiques ou vos défis personnels et émotionnels, il est beaucoup plus facile de lâcher prise et d’entamer l’autoguérison.


Voici un aperçu des vies antérieures qui ont été partagées au cours de cette régression de groupe (et avec la permission des participants de partager ici) :

  • Un jeune ermite avec la peau brune vivant sur une île tropicale déserte et se nourrissant d’une substance verte et énergisante. Vie calme, libre, seule, paisible et heureuse.

  • Un jeune homme avec une très longue barbe vivant seul dans une petite chaumière de type médiévale, mais sur une autre planète. Très longue vie (des centaines d’années), sans souci, ni d’interaction avec d’autres. Rôle : observateur et présence énergétique.

  • Conscience énergétique faisant partie de la nature du point de vue d’un brin d’herbe, et faisant partie d’une communauté avec d’autres brins d’herbe. Rôle: transmettre de l’information dont la Terre a besoin pour survivre.

  • Un jeune militaire durant la 2e guerre mondiale marchant dans une ville dévastée observant le carnage tout autour. Ensuite, retour à sa vie normale, probablement en Angleterre, où il s’écroule sur une plage vivant un trouble de stress post-traumatique.


C'est quoi l'hypnose?


En fait, toute hypnose est de l'autohypnose. Il suffit d'être disposé à jouer le jeu et de faire confiance à la toute première idée, impression ou image qui vous vient à l'esprit ; ensuite, vous n'avez qu'à remplir les détails. L’objectif c’est de faire travailler le côté droit de votre esprit, de votre cerveau, le côté intuitif, votre subconscient, votre moi supérieur.


C’est la partie qu’on utilise lorsqu’on se rappelle de souvenirs ou quand on rêve. Et, cela n’a aucune importance si vous pensez que vous inventez tout ça, car parfois le subconscient communique par le biais de métaphores. L’important c’est d’entendre les messages sans l’interférence du côté gauche de votre esprit ou de votre cerveau, c’est-à-dire votre égo.


Est-ce sécuritaire?

Parce que vous serez toujours quelque peu éveillé et conscient durant la régression; je ne vous guiderai jamais là où vous ne voulez pas aller, si vous ne vous sentez pas à l'aise.


Une séance QHHT®, telle qu’enseignée par Dolores Cannon, et sa fille Julia, doit toujours être pratiquée en personne, et non par téléphone ou par Internet.


Dolores a développé sa technique au fil de plusieurs années. Elle savait très bien comment faciliter ses séances afin d’obtenir le maximum de bienfaits possibles pour ses clients dans un environnement sécuritaire.


La durée d’une séance est d’au moins 4 heures, mais habituellement de 5 à 6 heures et parfois plus. Ça comprend une entrevue de préparation d’une heure ou plus, la régression et un « débriefing ».


© 2019 Renée Morel. Tous droits réservés. Vous pouvez copier et redistribuer ce matériel à condition de ne pas le modifier de quelque manière que ce soit et d'inclure le lien URL vers cette page.


Pour plus de renseignements ou pour réserver une séance QHHT® avec moi : info@reneemorelqhht.com


Pour trouver un(e) praticien(ne) certifié(e) dans votre région : https://www.qhhtofficial.com/find-a-practitioner


Tous droits réservés  © 2020  Renée Morel QHHT